Le mystère de la Tour

Elle a des allures de donjon médiéval et pourtant, elle date du milieu du XIXe siècle. La tour qui s’élève dans les jardins de l’Hôtel de Ville, fut construite par Frédéric Garnier, maire de Royan à la Belle Époque et propriétaire de ce manoir, alors appelé Logis de Vaux. Soucieux d’embellir son domaine, il céda, semble-t-il, à la mode consistant à édifier un belvédère dans son jardin. Qui croirait que derrière les meurtrières se cachaient un musée et une bibliothèque ? D’après un inventaire, fait par un notaire royannais en 1914, le rez-de-chaussée et le premier étage recélaient plus de 2000 ouvrages, des grands classiques de la littérature aux ouvrages scientifiques et techniques. Le deuxième étage comportait un véritable cabinet de curiosités, présentant, dans des vitrines, des collections hétéroclites d’antiquités, de monnaies, d’objets usuels et de trouvailles exotiques, tels des œufs d’autruche. Place au naturaliste au troisième étage, avec une collection d’oiseaux empaillés accompagnés de deux renards naturalisés. Enfin, au quatrième étage, étaient exposées des faïences de toutes provenances, dont de belles pièces chinoises. Incendiée pendant les bombardements de la Libération en avril 1945 puis rénovée, la tour garde toujours l’entrée du Parc, continuant d’entretenir le mystère de ses origines.
Source : Jean-Claude Bourdelle, Frédéric Garnier, son histoire, sa famille, Imp. Gatignol, 2012.
Les visites guidées de Frédéric Chassebœuf, les mardis et mercredis de juillet et août
Rens. OT de Vaux-sur-Mer Tel. 05 46 38 79 05

Laisser une reponse