Villas top-modèles

Au XIXe siècle, le balnéaire fait irruption dans la vie des Royannais. Le bourg de marins, pêcheurs, paysans se peuple d’estivants, aux manières nouvelles. Tout change, l’architecture notamment, chargée d’exprimer la villégiature en bord de mer. Les nouveaux propriétaires font construire de belles villas rescapées pour beaucoup d’entre elles des bombardements de 1945. Leur charme opère encore notamment dans les quartiers du Parc et de Pontaillac. Paradoxalement, ces villas dont on apprécie la fantaisie, répondent à une typologie que l’on retrouve dans la plupart des stations balnéaires de l’époque. Avec un œil exercé, on reconnaît la villa type « chalet en dur », d’inspiration montagnarde, le « cottage » importé des pays anglo-saxons ou le « castel » qui emprunte à l’architecture des châteaux des éléments caractéristiques comme les tours, tourelles, créneaux… À partir de ces modèles de base, la villa s’individualise grâce aux matériaux, couleurs, sculptures, grilles et clôtures. Si la bourgeoisie commerçante et industrielle s’installe dans un cadre très codifié, elle cède, dans les détails, au démon de l’originalité.

Guide 1900
Guide architectural 1900
À lire : Guide architectural Royan 1900, Frédéric Chassebœuf, éd. Bonne Anse 2013

Articles liés

Laisser une reponse